Chirurgie de la clavicule

Si les traitements médicaux de la fracture ou de la disjonction de la clavicule ne se sont pas révélés efficaces ou ont été impossibles à mettre en place, il devient nécessaire d’envisager une intervention chirurgicale.

Les cas de fracture nécessitant une intervention chirurgicale

En ce qui concerne les fractures, une intervention chirurgicale a généralement lieu dans les cas suivants :

  • lorsqu’une extrémité brisée de l’os menace ou traverse la peau (fracture ouverte) ;
  • lorsque la fracture a lieu vers l’extrémité de la clavicule côté bras, ce qui rend difficile la consolidation spontanée ;
  • lorsque la fracture est associée à de multiples autres traumatismes (cela concerne les personnes dites « polytraumatisées », par exemple lors d’un accident de la route) ;
  • lorsque la consolidation d’une fracture ne s’est pas effectuée correctement ;
  • lorsque le blessé ne tolère pas la contention orthopédique dans sa forme ou sa durée.

Les morceaux d’os sont alors fixés les uns contre les autres au moyen de plaques, de broches et de vis. Cette opération doit être pratiquée par un chirurgien expérimenté car, du fait de l’emplacement de la clavicule au sommet du thorax, le risque de toucher une artère ou un nerf est très élevé.

Les autres cas nécessitant une intervention chirurgicale

Dans le cas d’une entorse grave impliquant la déchirure de ligaments, le chirurgien intervient pour suturer les bandes fibreuses.

S’il s’agit d’une luxation, il peut être nécessaire de procéder par voie chirurgicale à la réduction (c’est-à-dire au remboîtement de l’articulation) lorsqu’il est impossible de le faire manuellement.

Enfin, une opération chirurgicale peut être pratiquée à distance du traumatisme pour stabiliser l’articulation acromio-claviculaire si cette dernière provoque des douleurs chroniques et une gêne fonctionnelle importante. Le chirurgien procède alors à la stabilisation de l’articulation par un système de brochage et/ou par réparation du système ligamentaire. Actuellement cette procédure est réalisée sous arthroscopie.

Le suivi après chirurgie de la clavicule

Grâce à l’opération, l’épaule n’est immobilisée que quelques semaines. Respecter le temps d’immobilisation imposé par le médecin augmente la rapidité et la qualité de la récupération. Il est également nécessaire de suivre scrupuleusement les séances de rééducation qui seront prescrites. La date de reprise de l’activité professionnelle dépend des contraintes exercées sur l’épaule. En revanche, il faut attendre quelques mois avant de reprendre une activité sportive sollicitant de manière intensive l’épaule.

Des questions à propos de la chirurgie de la fracture et de la disjonction de la clavicule ?

N’hésitez pas à consulter votre médecin traitant. Celui-ci pourra vous orienter vers un chirurgien de la main.

Vous pouvez également prendre directement rendez-vous avec le docteur Bertrand Bauer.

Découvrez d'autres articles sur le sujet

Chirurgie du canal carpien

Lorsque le port d’une attelle et les médicaments sont insuffisants pour soulager les troubles du canal carpien, une intervention chirurgicale doit être envisagée. Elle se justifie particulièrement lorsque l’atteinte du…

Chirurgie des ténosynovites

Il arrive qu’en dépit des traitements médicaux, la douleur causée par une ténosynovite persiste (on dit alors qu’elle est « chronique ») et que la gêne devienne handicapante. La chirurgie…