Chirurgie des kystes de la main ou du poignet

En cas de persistance d’un kyste de la main ou du poignet, ou de récidive après une ponction, la chirurgie est efficace. L’intervention est simple et se pratique en ambulatoire (sans hospitalisation), sous anesthésie locale ou locorégionale.

L’acte chirurgical sur les kystes de la main et du poignet

La technique habituelle permet au chirurgien d’éliminer le kyste après avoir fait une incision de la peau. L’ablation d’un fragment de la capsule articulaire au niveau du collet du kyste est requise pour éviter une récidive précoce. Malgré tout, le taux de récidive est faible, de l’ordre de 10 à 15 %. L’inconvénient de cette technique est que l’incision peut laisser une cicatrice visible.

L’arthroscopie est une technique plus discrète, ne laissant pas de cicatrice, car des mini-incisions suffisent pour introduire les instruments chirurgicaux. Le taux de récidive est toutefois plus élevé qu’avec une chirurgie classique.

Après la chirurgie des kystes de la main et du poignet

Après une intervention du poignet, le patient doit porter une attelle pendant une dizaine de jours. Qu’il s’agisse des doigts ou du poignet, il est conseillé de respecter deux à trois semaines de repos avant de solliciter à nouveau la partie opérée, pour travailler ou conduire par exemple.

Les pansements sont à renouveler régulièrement au cours de la quinzaine de jours que dure la cicatrisation. Des douleurs peuvent survenir, mais elles disparaissent généralement après quelques semaines. Plus rarement, une raideur articulaire est ressentie, surtout après l’ablation d’un kyste au dos du poignet. Des séances de kinésithérapie sont utiles lorsque la mobilité n’est pas totalement récupérée après un mois.

La chirurgie des kystes par arthroscopie ne nécessite pas d’immobilisation postopératoire de l’articulation, ni de rééducation. Si le kyste venait à récidiver, il serait nécessaire de reprendre contact avec le chirurgien.

Des questions à propos de la chirurgie des kystes de la main et du poignet ?

N’hésitez pas à consulter votre médecin traitant. Celui-ci pourra vous orienter vers un chirurgien de la main. Vous pouvez également prendre rendez-vous avec le docteur Bertrand Bauer.

Découvrez d'autres articles sur le sujet