Chirurgie des lésions ligamentaires de la main et du poignet

Une intervention chirurgicale est parfois nécessaire pour restaurer l’articulation traumatisée lors de lésions ligamentaires de la main et du poignet, notamment dans les cas d’entorses graves et de luxations d’un doigt ou du poignet.

L’opération

Lors d’une entorse grave, avec ou sans fracture osseuse, associée à une instabilité de l’articulation, une simple immobilisation ne permet pas de faire cicatriser les lésions et il faut opérer. Le chirurgien doit réinsérer le ligament déchiré. Plus l’intervention a lieu tôt, plus les chances de succès sont grandes. La plupart des interventions peuvent s’effectuer en chirurgie ambulatoire, sous anesthésie locale ou loco-régionale.

En cas de luxation d’un doigt, un praticien devra procéder à la remise en place de l’articulation sous anesthésie locale. Dans les cas les plus sévères, une réduction par voie chirurgicale est indispensable.

Toute luxation du poignet impose une réduction au bloc opératoire. Elle sera complétée par un bilan d’imagerie des lésions ligamentaires et par une intervention de réparation ligamentaire et de stabilisation chirurgicale des os du poignet.

Le suivi après chirurgie ligamentaire de la main et du poignet

Après toute opération, l’articulation est immobilisée pour une durée variable et protégée par une orthèse. Un suivi par le chirurgien est indispensable pour orienter la rééducation.

En effet, des séances de rééducation avec un kinésithérapeute sont toujours prescrites, afin de favoriser la récupération de la mobilité et limiter la raideur articulaire. La consolidation complète de l’articulation est généralement constatée au bout de plusieurs mois.

Des questions à propos des lésions ligamentaires de la main et du poignet ?

Votre médecin traitant peut vous orienter vers un chirurgien du poignet et de la main.
Vous pouvez également prendre directement rendez-vous avec le docteur Bertrand Bauer.

Découvrez d'autres articles sur le sujet