Chirurgie des entorses et luxations de la main et du poignet

Toute lésion ligamentaire de la main ou du poignet, qu’il s’agisse d’une entorse ou d’une luxation, nécessite une consultation médicale ou chirurgicale. Il faut en effet déterminer la gravité du traumatisme et ses séquelles potentielles. Dans les cas d’entorses graves et de luxations d’un doigt ou du poignet, l’intervention chirurgicale permet de restaurer l’articulation lésée.

La chirurgie des entorses graves
Une simple immobilisation n’est pas suffisante pour faire cicatriser les lésions d’une entorse grave, avec ou sans fracture osseuse associée. Il faut opérer pour réinsérer le ligament déchiré et rétablir la stabilité de l’articulation.

Entorse grave du doigt
L’observation d’un fragment osseux de la base de la deuxième phalange (cercle) oriente le diagnostic sur une entorse grave de ce doigt, sur lequel un pavé osseux a été réinséré au moyen d’une vis bien visible sur la troisième phalange.

 

Plus l’intervention chirurgicale a lieu tôt, plus les chances de succès total sont grandes. La plupart des opérations de lésions ligamentaires s’effectuent en chirurgie ambulatoire (le patient ne reste pas hospitalisé), sous anesthésie locale ou locorégionale.

La chirurgie des luxations
Pour une luxation d’un doigt, on remet l’articulation en place sous anesthésie locale, par simple manipulation. Dans les cas les plus sévères, une réduction par voie chirurgicale est indispensable.

En revanche, toute luxation du poignet impose une réduction au bloc opératoire, après examen par imagerie médicale. La chirurgie permet de réparer les ligaments et de stabiliser les articulations lésées.

Le suivi après chirurgie des entorses et luxations de la main ou poignet
Après toute opération, l’articulation est immobilisée et protégée par une orthèse (attelle, plâtre…).

Des séances de rééducation, avec kinésithérapeute, sont prescrites et suivies par le chirurgien. Elles favorisent la récupération de la mobilité et limitent les risques de raideur articulaire. La consolidation complète n’est généralement constatée qu’au bout de plusieurs mois.

Voir aussi : entorses et luxations de la main et du poignet.

Des questions à propos des lésions ligamentaires de la main ou du poignet ?

Si vous pensez présenter certains des symptômes décrits dans cet article, consultez votre médecin traitant. Celui-ci pourra vous orienter vers un chirurgien de la main.

Vous pouvez également prendre directement rendez-vous avec le docteur Bertrand Bauer.

Découvrez d'autres articles sur le sujet

Chirurgie des ténosynovites

Il arrive qu’en dépit des traitements médicaux, la douleur causée par une ténosynovite persiste (on dit alors qu’elle est « chronique ») et que la gêne devienne handicapante. La chirurgie…