Les kystes de la main ou du poignet

Vous avez remarqué une sorte de boule sous la peau, au niveau du poignet ou de l’un de vos doigts ? Dure au toucher ou douloureuse, elle ne se résorbe pas ? Pas d’inquiétude, il s’agit probablement d’une grosseur sans gravité appelée « kyste synovial ». Elle peut disparaître d’elle-même au bout de quelques mois. Toutefois, lorsqu’un kyste synovial limite les mouvements, les rend douloureux ou provoque une gêne importante, il est conseillé de recourir à un traitement médical ou chirurgical.

Nature et origine du kyste synovial

Un kyste synovial est rempli d’un liquide, la synovie, qui facilite le mouvement des articulations. Appelé aussi « ganglion synovial », il est plus ou moins volumineux, douloureux, dur et mobile à la palpation. Un tel kyste se forme à la suite d’un traumatisme (mouvements répétitifs excessifs, choc…) ou bien de manière spontanée, sans qu’aucun élément déclencheur ne puisse être identifié. Ce genre de nodule se rencontre le plus souvent chez le jeune adulte (20-30 ans).

Les différents kystes de la main et du poignet

Les kystes synoviaux du poignet et des doigts sont les tuméfactions les plus fréquentes et les plus bénignes du membre supérieur.

Ceux du poignet se forment à partir de la paroi qui entoure l’articulation, la capsule articulaire. Un kyste synovial peut apparaître aussi bien au dos du poignet que sur sa face antérieure (l’endroit où l’on prend le pouls, appelé aussi « gouttière du poignet »).

Les kystes du doigt apparaissent au niveau de la gaine dans laquelle coulissent les tendons fléchisseurs des doigts (voir l’article sur les ténosynovites). Lorsqu’ils se forment à la racine du doigt, dans la paume de la main, on parle de kystes « de la poulie ».

Les kystes des doigts peuvent aussi apparaître sur la face dorsale des articulations distales. Ils sont la conséquence de l’arthrose de ces petites articulations. On parle aussi de « kystes mucoïdes ». Ces kystes déforment fréquemment les ongles.

Les traitements non chirurgicaux des kystes de la main et du poignet

Environ un kyste synovial sur quatre disparaît spontanément dans les six mois qui suivent son apparition. Ces kystes, même les plus persistants, sont tous bénins. Il est toutefois conseillé de consulter un médecin dès qu’un kyste rend les gestes difficiles ou douloureux, gêne la saisie des objets, ou s’il provoque une déformation visible et disgracieuse.

Il faut d’abord mettre au repos le poignet ou le doigt concerné, notamment la nuit, au moyen d’une attelle. Cela peut limiter le gonflement du kyste, qui reçoit alors moins de synovie. S’il ne disparaît pas, un médecin peut procéder à la ponction du liquide puis à l’injection dans le kyste d’anti-inflammatoires. Toutefois, le risque que le kyste se reforme est élevé.

Il est aussi possible d’envisager une opération chirurgicale pour soigner un kyste de la main ou du poignet.

Des questions à propos des kystes de la main et du poignet ?

Si vous pensez présenter certains des symptômes décrits dans cet article, consultez votre médecin traitant. Celui-ci pourra vous orienter vers un chirurgien de la main.

Vous pouvez également prendre rendez-vous avec le docteur Bertrand Bauer.

Découvrez d'autres articles sur le sujet