Le syndrome du canal carpien

Le syndrome du canal carpien concerne les trois premiers doigts de la main (pouce, index et majeur) et se traduit par des douleurs, des troubles de la sensibilité et une perte de force. Il est provoqué par la compression du nerf de ces doigts, le nerf médian. Cette compression s’effectue dans le canal carpien, un tunnel au niveau du poignet, que le nerf traverse. Lorsque le port d’une attelle et les médicaments sont insuffisants, la chirurgie soulage efficacement les troubles du canal carpien.

Fourmillements, picotements, engourdissement des doigts et de la main, douleur dans le poignet…, les symptômes du canal carpien se manifestent surtout la nuit, provoquant réveils nocturnes et insomnies. Si la maladie n’est pas soignée, la sensibilité et la motricité des doigts diminuent progressivement. Il est nécessaire de consulter un médecin dès que la gêne perturbe le sommeil ou lorsqu’elle survient dans la journée.

Qu’est-ce qui favorise la compression du nerf médian ?

Toute augmentation de la pression dans le canal carpien concourt à l’apparition des symptômes. Cependant, dans la moitié des cas, on ne décèle aucune cause précise. On constate que les femmes entre 50 et 60 ans représentent les deux tiers des malades, ce qui s’explique en partie par l’action de facteurs hormonaux. Les risques sont augmentés dans certaines pathologies (diabète, polyarthrite, amylose, insuffisance thyroïdienne, acromégalie, arthrose).

La compression du nerf médian peut également être favorisée par la répétition des mêmes gestes dans certaines professions, en particulier chez les musiciens, les ouvriers, les jardiniers, les agents d’entretien et de ménage et les personnes utilisant quotidiennement un clavier d’ordinateur.

Les traitements non chirurgicaux du syndrome du canal carpien

La pose d’une attelle permet le maintient du poignet dans une position neutre et soulage le nerf médian. L’attelle est souvent préconisée la nuit. Efficace lorsque le syndrome du canal carpien est modéré, elle ne peut pourtant pas être prescrite sur le long terme.

Le traitement médicamenteux le plus opérant consiste en une infiltration de corticoïdes à action prolongée dans le canal carpien. Elles ont pour effet de réduire la pression intra carpienne mais on ne pratique généralement pas plus de deux infiltrations par poignet. Elles ont peu d’effet lorsque le syndrome est avancé.

La chirurgie du canal carpien

L’opération de chirurgie de la main dure une dizaine de minutes et le patient sort généralement quelques heures après l’intervention : c’est une chirurgie ambulatoire. Elle se justifie en complément d’un traitement médical inefficace et lorsque l’atteinte du nerf médian est importante et invalidante. Un électromyogramme permet de confirmer le degré de l’atteinte.

L’intervention consiste à libérer le nerf médian en incisant le toit du canal carpien : le ligament annulaire antérieur du carpe. L’opération (on parle de « libération du canal carpien ») fait partie des chirurgies mini-invasives : elle peut être réalisée avec une simple incision d’un centimètre sur la paume de la main ou sur le poignet, parfois même elle est pratiquée sous anesthésie locale. Mais la procédure par endoscopie ( pratiquée par le docteur Bauer) est devenue le gold standard : elle permet de diminuer la taille de l’incision, surtout de mieux contrôler le geste opératoire en visualisant directement le ligament à inciser et le nerf médian à protéger et ainsi d’augmenter la rapidité de récupération fonctionnelle.

Après la chirurgie du canal carpien

Le pansement mis en place après l’opération est conservé jusqu’au lendemain, puis est renouvelé quotidiennement par le patient opéré. Un traitement analgésique est prescrit contre la douleur postopératoire.
La gêne et la sensation d’engourdissement disparaissent le soir même. Dès les premiers jours, le patient peut utiliser sa main opérée pour les gestes de la vie quotidienne. Il redevient possible de conduire après dix à quinze jours et de reprendre le travail après trois à six semaines. La récupération de la force est effective au bout de trois mois.

Des questions à propos du syndrome du canal carpien ?

Si vous pensez présenter certains des symptômes de la maladie, n’hésitez pas à consulter votre médecin traitant. Celui-ci pourra vous orienter vers un chirurgien de la main.
Vous pouvez également prendre rendez-vous avec le docteur Bauer, qui saura vous conseiller.

Découvrez d'autres articles sur le sujet

Chirurgie des ténosynovites

Il arrive qu’en dépit des traitements médicaux, la douleur causée par une ténosynovite persiste (on dit alors qu’elle est « chronique ») et que la gêne devienne handicapante. La chirurgie…

Maladie de Dupuytren

Une flexion involontaire et permanente de certains doigts caractérise la maladie de Dupuytren. Elle est causée par l’épaississement d’une membrane située sous la paume de la main et des doigts,…