Maladie de Dupuytren

Une flexion involontaire et permanente de certains doigts caractérise la maladie de Dupuytren. Elle est causée par l’épaississement d’une membrane située sous la paume de la main et des doigts, l’aponévrose palmaire. La position des doigts qui en résulte n’est pas douloureuse, mais très gênante, voire invalidante.

 

La maladie de Dupuytren se déclare après 40 ans, beaucoup plus fréquemment chez les hommes que chez les femmes. Les habitant du nord de l’Europe, ou originaires de ces régions, sont plus souvent touchés que ceux du reste du monde. En France, la maladie est présente chez 4 à 10 % de la population générale. Elle concerne souvent les deux mains et, rarement, les pieds.

Plus du tiers des malades ont déjà un cas dans leur famille, ce qui révèle l’existence d’un facteur génétique à l’origine de la maladie. Elle s’observe assez souvent chez les diabétiques et les épileptiques. Certains médicaments et l’alcoolisme sont aussi des facteurs de risque.

Comment se développe la maladie de Dupuytren ?

Dans la paume, sous la peau de la main, l’aponévrose palmaire s’épaissit : les fibres qui la composent forment alors des cordes, appelées brides, ainsi que des bosses ou nodules. Ce sont les brides qui, en se rétractant, provoquent la flexion de la paume de la main et des phalanges des doigts.

L’atteinte commence généralement par le quatrième et le cinquième doigt, mais tous peuvent être touchés, y compris le pouce, et sur les deux mains. D’abord discrète, la maladie de Dupuytren se développe lentement et peut aboutir après plusieurs années à une flexion permanente interdisant toute manipulation.

Les traitements non chirurgicaux de la maladie de Dupuytren

Il n’existe pas encore de traitements non chirurgicaux de la maladie de Dupuytren. Des médicaments sont à l’étude pour lutter efficacement contre l’apparition et la rétractation des brides. Des injections de substances détruisant les fibres de l’aponévrose sont actuellement développées et testées. Mais aucune, pour le moment, n’a été autorisée en France en pratique clinique courante.

C’est pourquoi, de nos jours, seule la chirurgie de la main est envisageable pour traiter cette pathologie.

Des questions à propos de la maladie de Dupuytren ?

Si vous pensez présenter certains des symptômes décrits ici (nodules dans la paume de la main, fléchissement involontaire des doigts…), n’hésitez pas à consulter votre médecin traitant. Celui-ci pourra vous orienter vers un chirurgien de la main.

Vous pouvez également prendre rendez-vous avec le docteur Bertrand Bauer.

Découvrez d'autres articles sur le sujet